On bricole

Publié le 11 Avril 2021

Me voilà donc arrivée dans ce hameau de quatorze âmes. Le van est garé le long de la maison de Bruno . La porte latérale donne sur les montagnes aux sommets enneigés, c’est magnifique. Plumette est toute heureuse de gambader dans la verdurette ou dans la neige !

 

 

 

Face à la montagne en deux versions !
Face à la montagne en deux versions !

Face à la montagne en deux versions !

Je peux bénéficier du courant et brancher un petit chauffage d’appoint qui s’est révélé très efficace les nuits où la température extérieure avoisina les moins douze degrés.

Je prends mon repas de midi avec le groupe et la machine à laver est à ma disposition. Le dimanche je suis la cuisinière et généralement, c'est carry à la réunionnaise dans la cocotte en fonte sur le four à bois, ici c'est la campagne ! Sinon, comme à mon habitude, mes quartiers sont dans le fourgon quand je ne travaille pas.

 

La première semaine s'est donc passée sous un ciel bleu pur et un soleil resplendissant. Mais il fait frais surtout que nous travaillons dehors.

Surprise, ce week-end, il a bien neigé !

Depuis le début de mon séjour, je n’ai pas encore vu une seule abeille…

C’est normal car les ruches se trouvent pour le moment dans le Sud où il fait plus chaud. Il faut préciser que  Bruno utilise des corps de  ruche Langstroth plus légères à manipuler. Au début du printemps il placera des hausses Dadant, celles-ci assez petites afin d'aider les abeilles à maintenir une température constante de 35 degrés au niveau du couvain.

Pour le travail, on ne chôme pas (nous sommes trois bénévoles en plus de Bruno l’apiculteur) .

Nous nous occupons à remettre en état des *hausses qui seront placées plus tard sur les corps de ruches.

*une hausse : boîte en bois sur-élévatrice pour augmenter le volume de la ruche. Une fois le corps de ruche à dix cadres plein, la première hausse à neuf cadres sert à accueillir la reine et sa cour qui vont agrandir le nid à couvain. Dans la seconde hausse à  huit cadres les abeilles stockent le miel sur les cadres qui vont devenir plus épais.

 

Une hausse vide

Une hausse vide

A l’intérieur se trouvent des cadres en bois qu’il faut réparer, gratter, désinfecter à la soude diluée et filer au fil de fer sur deux rangées horizontales. La dernière opération consiste à coller en chauffant une gaufre de cire sur un des fils horizontaux afin que les abeilles continuent d’elles mêmes l’épaississement avec leur propre cire.

un cadre en attente d'être gratté, je cloute, je file, un cadre avec la gaufre collée, une hausse prête.
un cadre en attente d'être gratté, je cloute, je file, un cadre avec la gaufre collée, une hausse prête.
un cadre en attente d'être gratté, je cloute, je file, un cadre avec la gaufre collée, une hausse prête.
un cadre en attente d'être gratté, je cloute, je file, un cadre avec la gaufre collée, une hausse prête.
un cadre en attente d'être gratté, je cloute, je file, un cadre avec la gaufre collée, une hausse prête.

un cadre en attente d'être gratté, je cloute, je file, un cadre avec la gaufre collée, une hausse prête.

Toutes ces réparations prennent énormément de temps. La plupart des apiculteurs pour palier à cette perte de temps, achètent des cadres déjà prêts et jettent les vieux d’une année sur l’autre. Bruno a fait le choix de récupérer les anciens supports et de les réparer. C’est une solution beaucoup plus respectueuse de la nature. Bravo à lui !

J'espère que toutes ces explications assez détaillées ne vous ont pas trop ennuyé mais c'est important pour bien comprendre la vie des abeilles.

La cerise sur le gâteau a été la fabrication artisanale de bougies en cire. Mais cela sera le sujet du prochain article.

 

Le carry de poulet à la réunionnaise cuit dans la cocotte en fonte sur le feu de bois. Miam miam

Le carry de poulet à la réunionnaise cuit dans la cocotte en fonte sur le feu de bois. Miam miam

Rédigé par Isabelle Henault

Publié dans #mission

Repost0
Commenter cet article

Jean-Paul Brigodiot 11/04/2021 19:15

Bravo Zabel, c'est super ! Et je constate qu'en plus et pour mieux t'intégrer à ton environnement tu as poussé la perfection jusqu'à t'habiller en " abeille " ! C'est extraordinaire, je pense que c'est probablement pour mieux les approcher et te confondre dans la colonie...

Isabelle Henault 11/04/2021 20:15

Coucou Jean Paul. Merci pour ton commentaire mais je n'avais pas fait exprès mais à la réflexion c'est vrai il ne me manque plus que les antennes !