Petite déception !

Publié le 16 Avril 2021

Visage bien protégé.

Visage bien protégé.

Les ruches étant dans le Sud pour passer l’hiver, 5h de route nous ont été nécessaires pour nous en occuper. Donc nous avons fait le voyage avec tout le matériel préparé durant la semaine dernière, incluant les tentes et les marmites pour monter un camp de 3 jours.

Préparation du sirop de sucre dans l'atelier. Un des ruchers dans le Sud et notre campement.
Préparation du sirop de sucre dans l'atelier. Un des ruchers dans le Sud et notre campement.
Préparation du sirop de sucre dans l'atelier. Un des ruchers dans le Sud et notre campement.

Préparation du sirop de sucre dans l'atelier. Un des ruchers dans le Sud et notre campement.

Pour s’approcher des abeilles, l’enfumage est indispensable. C’est tout une technique pour fabriquer une fumée blanche, froide et épaisse. Le bon cocktail qu’utilise Bruno est : papier, aiguilles de pins, tiges de lavande compressées, herbe fraîche et un bon pompage. Malgré cela, j’ai reçu ma première injection suivi du rappel une heure plus tard, sur la main protégées avec les gants !

Le plantain frotté associé au vinaigre m’ont permis de soulager la douleur.

les ingrédients pour la recettte du bon fumage. Je pompe. Mon équipement normalement hermétique !
les ingrédients pour la recettte du bon fumage. Je pompe. Mon équipement normalement hermétique !
les ingrédients pour la recettte du bon fumage. Je pompe. Mon équipement normalement hermétique !

les ingrédients pour la recettte du bon fumage. Je pompe. Mon équipement normalement hermétique !

L’objectif de ces 3 jours était de vérifier si les abeilles avaient commencé à former de belles colonies afin de pouvoir prélever des cellules de reine dans les couvains pour les greffer dans des nouvelles ruches. Sachant que deux reines qui naissent et se retrouvent ensemble s’entre-tuent.

Malheureusement, durant ces trois jours les températures n’excédant pas 16 ° les trois quart du travail prévu n’a pu être effectué. Un couvain maintenu à 35° par les ouvrières ne peut supporter le choc thermique lors de l’ouverture de la ruche. Sinon les larves meurent.

Seul le prélèvement a pu se faire mais les futures reines sont mortes de froid pendant la nuit.

Mais nous avons pu nourrir au sirop de sucre les essaims faits 15 jours auparavant sous une météo très chaude.

Cellules royages en forme de cônes allongés. Nourrissage au sirop. Cellules royales avec reine prélevées en formation qui vont mourir de froid...
Cellules royages en forme de cônes allongés. Nourrissage au sirop. Cellules royales avec reine prélevées en formation qui vont mourir de froid...
Cellules royages en forme de cônes allongés. Nourrissage au sirop. Cellules royales avec reine prélevées en formation qui vont mourir de froid...

Cellules royages en forme de cônes allongés. Nourrissage au sirop. Cellules royales avec reine prélevées en formation qui vont mourir de froid...


La transhumance est donc reportée à plus tard ainsi que la greffe des nouvelles cellules royales.

Nous sommes donc remontés un peu déçus et la neige nous accueillait à 1800 mètres.

A bientôt.

Rédigé par Isabelle Henault

Publié dans #mission

Repost0
Commenter cet article

Jean-Paul Brigodiot 16/04/2021 19:36

Excellente expérience... A suivre... De toute façon c'est un super training pour préparer ton prochain voyage pour MARS... Déjà, s'habituer à supporter l'équipement et préparer l'installation de la base !
On te suit Zabel, t'inquiètes !...